MILTON HYLAND ERICKSON

 

 

Milton Hyland Erickson, inventeur de l’hypnose Ericksonienne

 

MILTON HYLAND ERICKSON, né le 5 décembre 1901 à Aurum (Nevada) et mort le 25 mars 1980 à Phoenix (Arizona), est un psychiatre et psychologue américain qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l'hypnose clinique et a consacré de nombreux travaux à l'hypnose thérapeutique. Atteint de poliomyélite à l'âge de dix-sept ans, Erickson a été une figure emblématique du «guérisseur blessé», expérimentant sur lui-même, lors de sa rééducation, ses propres thérapies.

 

Erickson garde de nombreuses et douloureuses séquelles physiques de la polio. Conscient qu'il ne pourra pas devenir fermier, il décide de devenir médecin. En 1921, après onze mois d'entraînement (à ses propres thérapies et découvertes), Erickson est capable de marcher avec des béquilles et s'inscrit parallèlement en médecine et en psychologie à l'université du Wisconsin. Le 15 juin 1922 avec seulement cinq dollars en poche, Erickson entreprend un périple solitaire de 1 200 miles en canoë à travers les quatre lacs de la région de Madison. Il revient de son aventure capable de marcher sans béquilles et de porter son canoë sur son dos.

 

Jusqu'en 1948, Erickson mène une carrière universitaire et clinique de psychiatre. En raison d'une nouvelle attaque de polio, il se consacre ensuite totalement à sa clientèle privée. En cinquante ans de pratique, il a traité près de 30 000 personnes.

 

Les apports d'Erickson en psychothérapie

 

Erickson considérait que la manière d'aider une personne à résoudre ses problèmes devait toujours être développée sur mesure, pour pouvoir répondre à ses besoins uniques.

 

Un des apports fondamentaux d'Erickson en psychothérapie est l'idée que l’inconscient n'est pas la menace pulsionnelle qui, selon la théorie psychanalytique vient perturber la vie consciente et a donc contraint au refoulement. Bien au contraire, pour Erickson, l'inconscient est la source des énergies nouvelles que le patient ignore et auxquelles il devra apprendre à faire une place de plus en plus grande.

 

Le souci principal du thérapeute doit être de découvrir ou, mieux encore, de faire découvrir les ressources, ignorées du patient, qui vont lui permettre d'opérer en lui une modification. Erickson voit l'inconscient comme un sujet agissant doté de caractéristiques différentes du moi conscient de la personne.


Pour Erickson, chacun a en lui les ressources, la capacité de soulager ses propres souffrances et de résoudre ses problèmes d'une manière qui ne doit pas nécessairement être comprise au niveau cognitif. Pour lui, il n'est pas important que qui que ce soit, même le patient, comprenne comment les changements se produisent; il est seulement important qu'ils se produisent. L'inconscient accomplit des faits dont la conscience est incapable, et qu'elle ne conçoit souvent même pas.

Source Wikipedia

Attention ! L’hypnose ne se substitue pas à un traitement médical et tout allègement ou arrêt doit être effectué sous contrôle médical.

SIREN 504 468 109